La Voie Lactée dans les mythes anciens

À travers les civilisations, la Voie lactée semble jouer un rôle important dans les mythes anciens. Ensemble, nous allons découvrir les clés pour décoder les récits racontés dans les étoiles.

Pour nos ancêtres, la Voie lactée représentait la séparation entre deux mondes.

Les constellations forment deux mondes distincts. Étonnamment, chacune d'elle possède un caractère emblématique du monde auquel elle appartient.

  •  Le monde dans lequel nous vivons est le monde naturel et il est décrit comme terrestre.
  •  Le monde surnaturel est décrit comme un domaine océanique.

 

Visualiser la voûte céleste est un défi.

 

Pour nos ancêtres ce plan céleste représentait  :

  • un langage à visualiser ;
  • pour mémoriser les épopées et les récits ;
  • pour méditer leurs enseignements

 

Visualiser le plan du ciel est un défi , et ce pour 3 raisons :

  •  le ciel, sphérique, n'est pas facile à visualiser;
  •  Au quotidien nous vivons sur une surface plane ;
  • Son image complète prend une année entière à se dérouler.

 

Nous vous donnons des astuces pour relever ce défi à l'aide du diaporama suivant :

 

 

Pour symboliser une frontière protectrice entre les deux mondes, la Voie lactée est imagée de plusieurs façons :

La Voie lactée est aussi décrite comme un chemin que parcourent les âmes, lorsqu'elles descendent sur terre à leur naissance et lorsqu'elles remontent au ciel à leur mort.

  • Un chemin pour atteindre une montagne sacrée ;
  • Un pont pour traverser le gouffre de l'enfer ;
  • Une échelle pour monter vers un sommet.

La Voie lactée est parfois vue comme deux rivières prenant toutes deux leur source sur la montagne primordiale.

Du sommet originel naissent deux postérités :

  • L'une, lunaire, mondaine et maléfique qui engendre une grande multitude d’êtres monstrueux ;
  • L’autre, solaire, sainte, plus discrète, inachevée en attendant sa victoire définitive sur le chaos.

 

La montagne primordiale est la partie circumpolaire.  Si on réside assez au nord du Tropique du Cancer on verra presque toute l'année les constellations circumpolaires : la Grande et la Petite Ourse, Céphée, Cassiopée, le Dragon et la Girafe.

 

 

Dans la Voie lactée, il y un endroit plus mince et presque noir. C'est le point vulnérable du rempart céleste.

 

On remarquera les variations suivantes dans la Voie lactée :

 

  • bourrelet plus large ;
  • À l'opposé, un côté plus mince ou presque sombre ;
  • de grandes plages ou taches noires.

 

Ces variations de la Voie lactée ont un impact direct sur les récits liés aux constellations associées.

 

On peut classer toutes les constellations en trois catégories selon leur localisation par rapport à la Voie lactée.

 

  • Celles à l’intérieur dans le monde terrestre (les deux ourses, le lion, le lynx, les  deux chiens, licorne, le dragon ;
  • Celles à l’extérieur dans le monde marin (le Verseau, le Capricorne, les Poissons, Cétus, Pégase qui saute par dessus les mers, Andromède...). On trouve deux exceptions, le Taureau et le Bélier qui se trouvent tous deux  sur l'écliptique.
  • Celles sur la voie lactée ou sur son pourtour qui sont les constellations belliqueuses.

 

Vous connaissez peut être le principe universel du Chaoskampf : c'est le combat contre le chaos. Certains de ces conflits sont des batailles entre deux clans :

  • L'un représentant les forces du chaos et de la guerre, l'hiver et les flots de la mer ;
  • L'autre, les forces qui maintiennent l'ordre et la paix, la belle saison, la terre ferme.

Exemples :

 

Ces batailles se concentrent sur une zone stratégique de la carte céleste : La Voie lactée, souvent décrite comme un rempart.

 

Curieusement, toutes les constellations belliqueuses se trouvent sur ce rempart. De plus, toutes les scènes de combats nous montrent des héros repoussant un envahisseur hors du rempart :

  • Orion affrontant le Taureau ;
  • Persée décapitant la Méduse et utilisant le regard pétrifiant de sa tête pour repousser l'ennemi ;
  • Persée affronte Cétus pour libérer Andromède :
  • Ophiuchus se bat contre le Serpent pour l'empêcher de traverser le rempart.
  • Le Scorpion menace le talon d'Ophiuchus.
  • Le Sagitaire lance une flêche vers le Scorpion :
  • Le Grand Chien (Canis Major) repousse le lapin loin du rempart ;
  • Le Centaure amène Lupus hors du rempart ;
  • Hercule envoie une flèche vers le rempart ;
  • L'Argos qui affronte les flots de la mer.

 

Peinture de Akseli Gallen-Kallel, Suuri hauki(Le brochet géant)1904. Väinämöinen ferat de sa mâchoire un instrument de musique, le kantele.

Lorsque nous avons bien en tête tous ces concepts, nous possédons la clé fondamentale pour décoder un grand nombre de mythes à travers le monde. Il faut juste prêter attention aux variations naturelles propres à chaque région de globe.

 

Par exemple, il n'y a pas de scorpion dans les pays nordiques. Le scorpion est remplacé par un loup ou un brochet à la grande gueule (noire) qui mort le pied du héros.

 

  • Chez les norses, Víðar perce la tête du loup Fenrir qui tente de lui blesser le talon.
  • Dans le Kalevala des Finlandais, Väinämöinen tue le brochet du fleuve des enfers (Tuonela) pour fabriquer le kantele avec sa mâchoire.

Víðarr vainquant le loup Fenrir, par Lorenz Frølich, 1895.

Ophiuchus se battant contre le Serpent. Son talon est blessé par le Scorpion.

Une autre clé...

Certains récits sacrificiels jouent un rôle moral pour atténuer un fléau ou éviter le retour du grand chaos.

Sur ce sujet mythographes et ethnologues reconnaissent que René Girard a contribué à comprendre le rôle des sacrifices dans les communautés de plusieurs cultures à travers le monde. L'étude du rempart céleste devient important pour comprendre la crainte du chaos chez les anciens.

Archeodoxa